lundi 23 janvier 2017

Two different "PF 2017" postmarks on covers from Czech Republic

Deux TAD "PF 2017" différents sur lettres de République Tchèque

Entre le 27 décembre 2016 et le 2 janvier 2017, le bureau postal (012) du château de Prague a mis en circulation un TAD spécial consacré à la nouvelle année, incluant comme de coutume la mention "PF 2017".
Pour rappel, PF fait référence à la mention "Pour Féliciter" issue de la langue française mais uniquement usitée encore aujourd'hui dans ce pays et en Slovaquie. Cette mention ne s'utilise qu'à l'écrit et peut signifier au choix "Bonne Année" ou "Meilleurs Vœux".
From December 27, 2016 to January 2, 2017, the post office (012) of Prague Castle put into circulation a special postmark devoted to the new year, including as usual the mention "PF 2017".
As a reminder, PF refers to the words "Pour Féliciter" ("To congratulate"), from the French language, but only still used today in that country and Slovakia. This mention is only used in written language and can mean either "Happy New Year" and "Best Wishes".


Ce TAD a été appliqué le 31 décembre 2016 sur la jolie lettre ci-dessus, affranchie avec un des 2 timbres de la série "Patrimoine mondial de l'UNESCO" émise le 7 septembre 2016, le centre historique de Prague ici. Merci beaucoup Slavek !
La cathédrale Saint-Guy, représentée sur ce timbre, fait partie du château de Prague et le coq figurant sur le TAD est situé à une des extrémités de cet édifice religieux.
This postmark was applied on December 31, 2016 on the nice letter above, franked with one of the two stamps of the series "UNESCO World Heritage" issued on September 7, 2016, the historic center of Prague here. Thank you very much Slavek !
St. Vitus Cathedral, featured on that stamp, is part of the Prague Castle and the rooster on the postmark is located at one end of this religious edifice.


Un autre TAD spécial "PF 2017", conçu par Jan Kavan, a été mis en circulation du 1er au 31 décembre 2016 par le bureau de poste principal de Prague 1.
Ce TAD a été appliqué le 30 décembre 2016 sur la 2ème lettre ci-dessus, affranchie avec le timbre de Noël, émis le 5 novembre 2014, représentant une œuvre de l'illustrateur et écrivain tchèque Josef Lada (1887-1957) montrant une scène de la nativité, intitulée "Bethléem en hiver" (Galerie nationale de Prague), datant de 1942.
Another special "PF 2017" cancellation, designed by Jan Kavan, was put into circulation from 1 to 31 December 2016 by the main post office of Prague 1.
This postmark was applied on December 30, 2016 on the 2nd letter above, franked with the Christmas stamp, issued on November 5, 2014, representing a work by Czech illustrator and writer Josef Lada (1887-1957) showing a scene of the Nativity, entitled "Bethlehem in Winter" (National Gallery of Prague), dating from 1942. 
 

"Months in folk tradition" minisheet on FDC from Moldova

Bloc-feuillet "Mois dans la tradition populaire" sur FDC de Moldavie

La poste moldave ("Poșta Moldovei") a consacré sa première émission de l'année 2017 aux traditions populaires, accompagnant en particulier les premiers 3 mois de l'année (janvier, février, mars).
Un très joli bloc-feuillet composé de 3 timbres (5,75 L chacun) + 1 vignette (tirage : 64200 blocs), conçu par Lilian Iațco, a ainsi été mis en circulation le 5 janvier 2017.
Merci beaucoup Nicolae pour ce splendide FDC officiel (tirage : 400) avec TAD de Chișinău (MD-2012), concernant ce bloc-feuillet !
Dans la tradition populaire moldave (et roumaine), les mois sont les "12 fils de l'année" ou les vieilles branches d'un arbre, souvent associés aux observations météorologiques et à leur répercussion sur la vie des habitants dans les régions rurales.
The Post of Moldova ("Poşta Moldovei") devoted its first stamp issue of the year 2017 to folk traditions, accompanying in particular the first 3 months of the year (January, February, March).
A very nice minisheet composed of 3 stamps (L 5.75 each) + 1 coupon (print run : 64,200 sheets), designed by Lilian Iaţco, was thus put into circulation on January 5, 2017.
Thank you very much Nicolae for this beautiful official FDC (print run : 400) with cancellations from Chişinău (MD-2012), regarding this minisheet !
In the popular Moldovan (and Romanian) tradition, months are the "12 sons of the year" or the old branches of a tree, often associated with meteorological observations and their repercussions on the lives of the inhabitants in rural areas.


Ainsi, le mois de janvier ("Gerar" ou "Calindariu") marquant le début de l'année, annonce le temps qu'il fera au printemps : si le mois de janvier est froid, il neigera en Février et sinon, il fera un temps beau et doux en mars et avril.
Le mois de février ("Făurar" ou "Luna Lupilor") est considéré comme un mois cruel annonçant de grandes gelées et des tempêtes de neige (2 semaines où tout se fige et 2 semaines où le dégel commence). Ce mois est celui des préparatifs agricoles qui commenceront le mois d'après lorsque le temps sera plus doux.
Mars ("Mărțișor" ou "Mart") marque l'arrivée du printemps, une période de fête dans le pays, associée à l'idée de renouveau, cette saison symbolisant la renaissance, la pureté, l'espérance, le commencement de nouvelles activités dans la vie.
En Moldavie, on fête le Mărțișor à l'aube du 1er mars, lorsque les habitants se félicitent de l'arrivée du printemps et s'offrent mutuellement en cadeaux des mărțișoare pour porter bonheur et chance.
Je ne sais pas exactement à quoi fait référence cette jeune femme blonde sur la vignette ?
Je suppose que cette série va continuer ces prochaines années avec en particulier les 3 mois suivants, avril ("Prier"), mai ("Florar") et juin ("Ciresar")...
Thus, the month of January ("Gerar" or "Calindariu") marking the beginning of the year, announces the weather in the coming period : if the month of January is cold, it will snow in February and if not, a beautiful and mild weather is announced in March and April.
The month of February (Făurar" or "Luna Lupilor") is considered as a cruel month announcing great frosts and snow storms (2 weeks when everything freezes and 2 weeks when the thaw begins).
This month is devoted to agricultural preparations which will begin the following month when the weather will be milder.
March ("Mărţişor" or "Mart") marks the arrival of spring, a period of celebration in the country, associated with the idea of ​​renewal, this season symbolizing rebirth, purity, hope, the beginning of new activities in life.
In Moldova, Mărţişor is celebrated at the dawn of March 1, when inhabitants welcome the arrival of spring and offer each other mărţişoare as gifts to bring happiness and good luck. 
I do not know exactly what this young blonde woman is referring to on the coupon ?
I suppose this series will continue in the next years with the following three months, April ("Prier"), May ("Florar") and June ("Ciresar")... 
 

Protection of nature and UNESCO World Heritage stamps on cover from Portugal

Protection de l'environnement et patrimoine mondial de l'UNESCO sur lettre du Portugal

Heureux de partager avec vous cette nouvelle lettre envoyée de Lisbonne le 16 décembre 2016 par la poste portugaise (CTT), affranchie avec de vrais timbres !
Si cela pouvait inspirer d'autres administrations postales...
Le timbre à gauche (0,68€) fait partie d'une série de 4 timbres, émise le 30 septembre 2011, consacrée à la protection de l'environnement et en particulier à l'utilisation de l'eau et aux recyclage des déchets.
Ce timbre est plus particulièrement consacré au traitement des eaux usées.
Happy to share with you this new letter sent from Lisbon on December 16, 2016 by the Portuguese Post (CTT), franked with real stamps !
If it could inspire other postal administrations...
The stamp on the left (€ 0.68) is part of a series of 4 stamps, issued on September 30, 2011, devoted to the protection of the environment and in particular to the use of water and waste recycling.
That stamp is specifically devoted to the treatment of wastewater.


Le 2ème timbre (0,72€) fait partie d'une intéressante série (4 timbres + 1 bloc-feuillet) émise le 30 juin 2014, consacrée à la ville de garnison frontalière d'Elvas et ses fortifications, classée au patrimoine mondial de l'UNESCO en 2012.
D'après l'UNESCO, "ce site, fortifié de manière extensive entre le 17ème et le 19ème siècle, représente le plus grand système défensif de remparts à douves sèches du monde. À l'intérieur de ses murs, la ville comprend de grandes casernes et d'autres bâtiments militaires, ainsi que des églises et des monastères... ces fortifications remontent au moment de la restauration de l'indépendance du Portugal en 1640. Conçues par le père jésuite Cosmander, elles représentent le meilleur exemple conservé au monde de fortifications de l'école hollandaise".
Ce timbre montre en particulier une vue aérienne du fort de Santa Luzia, construit entre 1641 et 1687.
The second stamp (€ 0.72) is part of an interesting series (4 stamps + 1 souvenir sheet) issued on June 30, 2014, dedicated to the Garrison Border Town of Elvas and its Fortifications, on the list of UNESCO World Heritage since 2012.
According to UNESCO, "this site, extensively fortified from the 17th to 19th centuries, represents the largest bulwarked dry-ditch system in the world. Within its walls, the town contains barracks and other military buildings as well as churches and monasteries.... these fortifications began when Portugal regained independence in 1640. Designed by Dutch Jesuit padre Cosmander, they represent the best surviving example of the Dutch school of fortifications anywhere".
That stamp shows in particular an aerial view of the fort of Santa Luzia, built between 1641 and 1687. 
 

dimanche 22 janvier 2017

Stamps of the 3rd part of the "Haunted Canada" set on cover from Toronto

Timbres de la 3ème partie de la série "Le Canada hanté" sur lettre de Toronto

Après 2 premières parties (5 timbres à chaque fois) émises en 2014 et 2015, la poste canadienne a mis en circulation le 8 septembre 2016, la 3ème et dernière partie de sa série intitulée "Le Canada hanté", une série "à glacer le sang" évoquant différentes histoires de fantômes relatées par des canadiens dans plusieurs régions du pays...
3 timbres de cette série ont été utilisés sur la jolie lettre ci-dessous, envoyée le 11 décembre 2016 depuis le 1er bureau de poste de la ville de Toronto. Merci beaucoup Tristan !
Les 2 TAD font référence à ce 1er bureau de poste, construit en 1833 lorsque la ville de Toronto n'existait pas encore (fondée en 1834) et qu'elle était appelée York.
Ces 5 timbres (régime intérieur jusqu'à 30g, 0,85$ actuellement), émis en carnet de 10 timbres autocollants (2 de chaque) ainsi que dans un bloc-feuillet (version gommée), ont été imprimés avec un estampage holographique !
After the first 2 parts (5 stamps each) issued in 2014 and 2015, the Canadian Post put into circulation on September 8, 2016, the third and final part of its series entitled "Haunted Canada", a "spine-tingling" series evoking various ghost stories recounted by Canadians in several parts of the country...
Three stamps from this series were used on the pretty cover below sent on December 11, 2016 from the first post office of the City of Toronto. Thank you very much Tristan !
The two postmarks refer to this first post office, built in 1833 when the city of Toronto did not yet exist (founded in 1834) and was called York.
These 5 stamps (domestic rate up to 30g, currently $ 0.85), issued in a booklet of 10 self-adhesive stamps (2 of each) as well as in a souvenir sheet (gummed version), have been printed with an holographic foil !


Certains éléments ainsi que la mention "Le Canada hanté" (en français et anglais) sont ainsi imprimés sur chaque timbre (illustrations de Sam Weber) avec cet estampage holographique.
Le 1er timbre à gauche évoque la sorcière de l'île Bell (Terre-Neuve-et-Labrador), une belle jeune fille qui frappe d'effroi et attire ses victimes dans un marais avant de se transformer en vieille sorcière répugnante.
Le timbre au centre évoque l'histoire des sonneuses fantômes de Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard) en référence à ce jour où la cloche de l'église Kirk of St. James a sonné alors qu'il n'y avait personne dans les environs, à l'exception de 4 femmes vêtues d'un blanc surréel.
Ces sonneuses auraient ainsi annoncé le destin  tragique de 4 femmes qui se sont noyées ce jour-là lors du naufrage du Fairy Queen en 1853...
Le dernier timbre est consacré à la dame blanche de la chute Montmorency (Québec), le fantôme de la future mariée Mathilde Robin, qui s'est jetée du haut de la chute à l'annonce de la mort de son fiancé lors de la bataille de Montmorency en 1759.
Some elements as well as the mention "Haunted Canada" (in French and English) are printed on each stamp (illustrations by Sam Weber) with this holographic foil.
The first stamp on the left evokes the Hag of Bell Island (Newfoundland and Labrador), a beautiful girl who frightens and lures her victims into a swamp before turning into a disgusting old witch.
The stamp in the center is about the story of the Phantom Bell Ringers of Charlottetown (Prince Edward Island), in reference to the day when the bell of the Kirk of St. James Church rang when there was no one in the neighborhood, with the exception of 4 women dressed in surreal white.
These bell ringers would have announced the tragic fate of 4 women who drowned that day during the sinking of the Fairy Queen in 1853...
The last stamp is devoted to the Lady in White of  Montmorency Falls (Quebec), the ghost of the future bride Mathilde Robin, who threw herself from the top of the fall to the announcement of the death of her fiancé during the battle of Montmorency in 1759. 
 

Saint-Pierre & Miquelon : special cancellation of January 1, 2017 !

Saint-Pierre et Miquelon : flamme spéciale du 1er janvier 2017 !

Après une flamme postale mise en service le 1er janvier 2016, consacrée au bicentenaire de la rétrocession de Saint-Pierre-et-Miquelon à la France, une nouvelle oblitération mécanique du même type (encre bleue) a été mise en circulation le 1er janvier 2017.
Cette oblitération a été appliquée sur l'enveloppe pré-timbrée ci-dessous, valable pour un envoi jusqu'à 20g, domestique (0,43€ actuellement) et vers le monde entier (0,85€ vers la France, 1,17€ vers les USA et le Canada, 1,49€ vers le reste du monde). Merci beaucoup Joël !
After a mechanical pictorial cancellation put into service on January 1, 2016, devoted to the bicentenary of the retrocession of Saint Pierre and Miquelon to France, a new mechanical cancellation of the same type (blue ink) was put into circulation on January 1, 2017.
This cancellation was applied on the prepaid envelope below, valid for a shipment up to 20g, domestic (currently € 0.43) and worldwide (€ 0.85 to France, € 1.17 to the USA and Canada, € 1.49 to the rest of the world). Thank you very much Joël !


Cette oblitération de Saint-Pierre inclut une carte de l'archipel ainsi qu'un slogan évoquant le patrimoine, l'histoire et la philatélie de Saint-Pierre-et-Miquelon.
Ce PAP illustré (prix de vente : 2€ en 2015, tirage inconnu) a été mis en circulation le 14 août 2015 (sauf erreur de part) et évoque l'île aux Marins, une petite île de l'archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon, située à quelques centaines de mètres au large du port de Saint-Pierre.
Le visuel du timbre pré-imprimé est le même qu'un des 2 timbres gravés (faciale de 0,30€ initialement) d'une série émise le 29 mai 2002, montrant un ramendeur au travail.
This cancellation from the city of Saint-Pierre includes a map of the archipelago as well as a slogan evoking the heritage, history and philately of Saint-Pierre and Miquelon.
This illustrated cover (sale price : € 2.00 in 2015, unknown print run) was put into circulation on August 14, 2015 (if I'm right) and evokes the île aux Marins ("The Island of the Sailors"), a small island of the archipelago of Saint-Pierre and Miquelon, located a few hundred meters off the port of Saint-Pierre.
The visual of the preprinted stamp is the same as one of the two engraved stamps (nominal value of € 0.30 initially) of a series issued on May 29, 2002, showing a net mender at work.


Une jolie photographie (par Thierry Vogensthal) de cette île en hiver est représentée sur l'autre côté de cette enveloppe ci-dessus, avec en particulier l'église Notre-Dame des marins.
Cette petite île a connu une forte activité jusqu'à la fin du 19ème siècle grâce à la pêche à la morue avec un village ayant compté jusqu'à 600 habitants.
Inhabitée depuis 1963, l'île a connu un regain d'activité dans les années 1980 avec la rénovation des anciennes maisons de pêcheurs et des bâtiments publics. Actuellement, l'île aux Marins est seulement habitée à la bonne saison (de mai à septembre).
A beautiful photograph (by Thierry Vogensthal) of this island in winter is depicted on the other side of this envelope above, with in particular the church Notre-Dame des Marins.
This small island had a high activity until the end of the 19th century thanks to cod fishing with a village having counted up to 600 inhabitants.
Uninhabited since 1963, the island experienced a revival of activity in the 1980s with the renovation of the old fishermen's houses and public buildings. Currently, the île aux Marins is only inhabited in good season (from May to September).


La carte ci-dessus figurant à l'intérieur de ce PAP comporte la même photographie que celle reproduite sur l'enveloppe, montrant une maison d'habitation en bois ("Maison Morel") et son atelier (saline) attenant, en cours de restauration par l'association "Sauvegarde du Patrimoine de l'Archipel".
Cette maison, construite en 1916, a été classée monument historique en 2011.
The card above (inside this prepaid cover) includes the same photograph as the one on the envelope, showing a wooden dwelling house ("Maison Morel") and its adjoining (saline) workshop, being restored by the local association "Safeguarding the Archipelago's Heritage".
This house, built in 1916, was classified as a historical monument in 2011. 
 

samedi 21 janvier 2017

A tribute on stamps to the 14th King of Malaysia, at the end of his mandate

Hommage timbré au 14ème roi de Malaisie, en fin de mandat

La Malaisie est une fédération composée de 13 états et 3 districts fédéraux. C'est aussi une monarchie constitutionnelle dont le chef de l'état est un monarque, le Yang di-Pertuan Agong ("souverain suprême" en malais), appelé plus communément le Roi de Malaisie.
Sa particularité est d'être un des rares monarques élus (pour un mandat de 5 ans) dans le monde. Il est élu parmi les 9 sultans héréditaires des états malais (les 4 autres états, dirigés par des gouverneurs, ne participent pas à l'élection...).
Son rôle est principalement honorifique, le pouvoir exécutif étant détenu par le premier ministre.
Malaysia is a Federation composed of 13 states and three federal territories. It is also a constitutional monarchy whose head of state is a monarch, the Yang di-Pertuan Agong ("supreme ruler" in Malay), more commonly known as the King of Malaysia. 
His particularity is to be one of the few elected monarchs (for a 5 years-term) in the world. He is elected among the nine hereditary sultans of the Malay States (the other 4 states, led by Governors, do not participate in this election...).
His role is mainly honorific, the executive power being held by the Prime Minister. 


Le 13 décembre 2011, le 27ème sultan de l'état de Kedah, Abdul Halim Muadzam Shah (né en 1927) est devenu le 14ème Yang di-Pertuan Agong.
Ce roi a 2 particularités : il est le seul a régner sur le pays pour la 2ème fois (il était le 5ème Yang di-Pertuan Agong entre 1970 et 1975) et il a été le plus âgé à accéder au trône (87 ans).
Afin de lui rendre hommage à l'occasion de la fin de son mandat le 12 décembre 2016, la poste malaisienne a mis en circulation, le 12 décembre 2016, une série de 3 timbres + 1 bloc-feuillet.
Ces 3 timbres figurent sur le FDC officiel ci-dessus, avec TAD "Dirgahayu tuanku" ("Vive le roi") de la ville d'Ipoh (état de Perak). Merci beaucoup Khor !
Ces timbres illustrent plusieurs activités du monarque malaisien en tant que chef religieux (85 sen), chef militaire (95 sen) et chef de la nation (1,05 RM), avec le palais royal (Istana Negara) dans le fond.
Le 13 décembre 2016, le sultan de Kelantan, Muhammad Faris Petra ou Muhammad V (né en 1969) est devenu officiellement le 15ème Yang di-Pertuan Agong, le 4ème plus jeune roi a être élu et le 1er à arriver au pouvoir sans épouse (il est divorcé).
Une série de timbres sera logiquement émise en son honneur en 2017 à l'occasion de son couronnement (date non précisée).
On December 13, 2011, the 27th Sultan of the state of Kedah, Abdul Halim Muadzam Shah (born in 1927) became the 14th Yang di-Pertuan Agong.
This King has two peculiarities : he is the only one to rule the country for the second time (he was the 5th Yang di-Pertuan Agong from 1970 to 1975) and was the oldest to accede to the throne (87 years). 
In order to pay tribute to him on the occasion of the end of his mandate on December 12, 2016, the Malaysian Post issued a series of 3 stamps + 1 souvenir sheet.
These 3 stamps appear on the official FDC above, with cancellation "Dirgahayu tuanku" ("Long live the King") from the city of Ipoh (state of Perak). Thank you very much Khor !
These stamps illustrate several activities of the Malaysian monarch as religious leader (85 sen), military leader (95 sen) and leader of the nation (1.05 RM), with the royal palace (Istana Negara) in the background.
On December 13, 2016, the Sultan of Kelantan, Muhammad Faris Petra or Muhammad V (born in 1969) officially became the 15th Yang di-Pertuan Agong, the 4th youngest King to be elected and the first to come to power without a queen consort (he is divorced).
A series of stamps will be logically issued in his honor in 2017 on the occasion of his installation (date not specified).

Lithuania-Latvia-Estonia joint issue : 10 years of the Baltic Chain

Émission commune Lituanie-Lettonie-Estonie : 10 ans de la Voie Balte

Depuis le 1er janvier 2015, l'euro est la monnaie officielle de la Lituanie, remplaçant le litas (1 euro = 3,4528 litas).
Après une période de transition de 2 ans où les timbres libellés en litas étaient autorisés, seuls les timbres avec valeurs nominales euros sont désormais acceptés pour l'affranchissement du courrier, à compter du 1er janvier 2017.
Vera a eu la gentillesse de m'envoyer ces 2 jolies lettres, affranchies avec des timbres libellés en litas, postées le 23 décembre 2016 depuis la ville de Joniškis (nord du pays, à 14 km de la frontière avec la Lettonie). Merci beaucoup !
Since January 1, 2015, euro is the official currency of Lithuania, replacing the litas (1 euro = 3.4528 litas).
After a two-year transition period in which litas-denominated stamps were authorized, only euro-denominated stamps are now accepted for postage from January 1, 2017.
Vera was kind enough to send me these 2 beautiful letters, franked with litas-denominated stamps, posted on December 23, 2016 from the town of Joniškis (north of the country, 14 km from the border with Latvia). Thank you very much !


Vera a affranchi sa lettre ci-dessus avec le bloc-feuillet (tirage : 100000) émis conjointement avec la Lettonie et l'Estonie le 23 août 1999 afin de commémorer le 10ème anniversaire de la Voie Balte ("Baltijos kelias" en lituanien).
Cette Voie Balte fut une manifestation unique et pacifique, le 23 août 1989, qui a uni ces trois pays dans leur marche pour l'indépendance et la liberté.
A partir de 19h ce 23 août 1989, suite à des signaux radio, entre 2 et 2,5 millions de citoyens lettons, lituaniens et estoniens ont constitué une chaîne humaine sur près de 650 km entre le château de Gediminas de Vilnius et la Tour Hermann à Tallinn.
Ces 3 timbres montrant des familles lors de cette manifestation, avec les drapeaux des 3 pays dans le fond, ont été conçus chacun par des artistes des 3 pays, V. Skabeikiene pour la Lituanie.
A noter la mention "Liberté" en lituanien, estonien et letton ("Laisvė - Vabadus - Brīvība") dans la marge supérieure de ce bloc-feuillet.
Vera franked her above letter with the souvenir sheet (print run : 100,000) issued jointly with Latvia and Estonia on August 23, 1999 to commemorate the 10th anniversary of the Baltic Chain ("Baltijos kelias" in Lithuanian).
This Baltic Chain was a unique and peaceful demonstration, on August 23, 1989, which united the three countries in their drive for independence and freedom.
From 7 p.m. this August 23, 1989, following radio signals, between 2 and 2.5 million Latvian, Lithuanian and Estonian citizens formed a human chain of nearly 650 km from Gediminas Castle in Vilnius to Hermann Tower in Tallinn.
These three stamps showing families at this event, with the flags of the 3 countries in the background, were each designed by artists from the 3 countries, V. Skabeikiene for Lithuania.
To note the mention "Freedom" in Lithuanian, Estonian and Latvian ("Laisvė - Vabadus - Brīvība") in the upper margin of this souvenir sheet.


Concernant cette émission commune, chaque pays a également émis un timbre isolé, comme celui ci-dessus à droite pour la Lituanie (1 litas, tirage : 500000).
L'autre timbre (2,15 litas, conception : H. Ratkevicius, tirage : 300000) a été émis le 11 avril 2009 pour célébrer la désignation de capitale européenne de la culture de Vilnius. Cette année-là, Linz (Autriche) était l'autre capitale européenne de la culture.
Ce timbre montre le monument consacré à Gediminas (1275-1341), dirigeant du Grand-duché de Lituanie pendant 25 ans, qui déplaça la capitale lituanienne de Trakai à Vilnius.
La tour de Gediminas figure également dans le fond, la seule partie restante du château de Vilnius construit au début du 14ème siècle.
Regarding this joint issue, each country also issued an isolated stamp, such as the one above on the right for Lithuania (1 litas, print run : 500,000).
The other stamp (2.15 litas, design : H. Ratkevicius, print run : 300,000) was issued on April 11, 2009 to celebrate the designation of Vilnius as the European Capital of Culture. That year, Linz (Austria) was the other European capital of culture.
That stamp depicts the monument dedicated to Gediminas (1275-1341), ruler of the Grand Duchy of Lithuania for 25 years, who moved the Lithuanian capital from Trakai to Vilnius.
The Gediminas' Tower is also featured in the background, the only remaining part of the Vilnius Castle built at the beginning of the 14th century. 
 

"Metal crafts" minisheet on cover from India

Bloc-feuillet "Objets d'art en métal" sur lettre d'Inde

Depuis la civilisation de la vallée de l'Indus (entre 3300 et 1900 avant JC), les artisans indiens maîtrisent la conception d'objets en métal avec différentes autres périodes de l'histoire où cet artisanat a connu un âge d'or (statues en bronze datant de la dynastie Chola, empire Maurya...).
Certaines villes ou régions indiennes actuelles sont toujours célèbres dans le pays ou à travers le monde pour ce type d'artisanat : le Cachemire pour les ustensiles de cuisine traditionnels, Moradabad (Uttar Pradesh) pour les objets en laiton, Varanasi pour ses sculptures de déités en laiton ou en cuivre, Palitana (Gujarat) pour ses sculptures en bronze, Jaipur (Rajasthan) pour ses techniques de gravure et laquage sur cuivre et laiton ainsi que ses sculptures en bronze, Bundelkhand pour ses boîtes ornées en métal, Sarguja pour ses lampes, Raigarh pour ses figurines animales ou ses récipients pour mesurer les doses de riz...
Since the Indus Valley civilization (between 3300 and 1900 BC), Indian craftsmen mastered the design of metal crafts with other eras in history where this craft has gone through a golden age (Bronze statues dating from the Chola dynasty, Maurya Empire...).
Some of the current Indian cities or regions are still famous in the country or around the world for this type of craft : Kashmir for traditional households items, Moradabad (Uttar Pradesh) for brass objects, Varanasi for sculptures of deities made of brass or copper, Palitana (Gujarat) for its bronze sculptures, Jaipur (Rajasthan) for its engraving and lacquering techniques on copper and brass as well as its bronze sculptures, Bundelkhand for its ornate metal boxes, Sarguja for its lamps, Raigarh for its animal figurines or rice measure bowls...


En collaboration avec le musée national de Delhi, la poste indienne a mis en circulation, le 26 août 2016, une intéressante série de 6 timbres (conception : Brahm Prakash, tirage : 200000 chacun) consacrée à différents objets d'art en métal, un patrimoine culturel de l'Inde.
Ces 6 timbres (de 5 Rp à 25 Rp) ont également été imprimés dans un joli bloc-feuillet (tirage : 100000) incluant d'autres objets dans les marges latérales.
Ce bloc-feuillet a été utilisé sur la jolie lettre ci-dessus envoyée en recommandé de Calcutta, sans aucune oblitération malheureusement. Merci beaucoup Alka !
Les différents objets représentés ici : une sorte de vase "Surahi"en fer, une sculpture de Shiva-Natarāja en bronze (populaire dans le sud de l'Inde à la fin de la dynsatie Chola), une boite ciselée avec couvercle "Pandan" en cuivre, un brûleur d'encens en forme d'oiseau en laiton, un récipient finement ciselé "Lota" en argent et une lampe en or consacrée à Gajalakshmi (une représentation de la déesse Lakshmi assise sur une fleur de lotus avec un éléphant de chaque côté).
In collaboration with the National Museum of Delhi, the Indian Post put into circulation on August 26, 2016, an interesting set of 6 stamps (design : Brahm Prakash, print run: 200,000 each) devoted to various metal crafts, a cultural heritage in India.
These 6 stamps (from 5 Rp to 25 Rp) were also printed in a nice minisheet (print run : 100,000) including other metal objects in the side margins.
This minisheet was used on the pretty registered letter above sent from Kolkata, without any cancellation unfortunately. Thank you very much Alka !
The various objects featured here : a kind of iron vase "Surahi", a bronze Shiva-Natarāja sculpture (popular in southern India at the end of the Chola dynasty), a chiseled box with a top "Pandan", a bird-shaped incense burner made of brass, a finely engraved spouted "Lota" in silver and a gold lamp devoted to Gajalakshmi (a representation of the goddess Lakshmi sitting on a lotus flower, flanked on both side by an elephant).
 

vendredi 20 janvier 2017

Armenia / Nagorno-Karabakh joint stamp issue : city of Shushi

Émission commune Arménie / Haut-Karabagh : ville de Chouchi 

Un grand merci Terence pour cette intéressante carte postale (monastère de Geghard) envoyée le 8 décembre 2016 depuis Erevan, la capitale de l'Arménie !
En plus de ce grand TAD bleu (classique dans ce pays), à noter également sur cette carte les TAD Premier Jour concernant respectivement la visite du pape François en Arménie (24 juin 2016) et les 25 ans de l'indépendance (21 septembre 2016).
Le timbre (240 drams, conception : David Dovlatyan, tirage : 40000) utilisé ici est une émission commune entre les 2 administrations postales d'Arménie et du Haut-Karabagh (Artsakh Post), mise en circulation le 30 décembre 2014.
A big thank you Terence for this interesting postcard (Geghard Monastery) sent on December 8, 2016 from Yerevan, the capital of Armenia !
In addition to this large blue postmark (usual in this country), to note also on this card the FDC cancellations concerning respectively the visit of Pope Francis in Armenia (June 24, 2016) and the 25 years of independence (September 21, 2016 ).
The stamp (240 drams, design : David Dovlatyan, print run : 40,000) used here is a joint issue between the two postal administrations of Armenia and Nagorno-Karabakh (Artsakh Post), put into circulation on December 30, 2014.


J'avais déjà eu la chance d'évoquer sur ce blog la version de ce timbre du Haut-Karabagh.
Ce timbre est consacré à la ville de Chouchi, située dans une région montagneuse (entre 1400 et 1800 mètres d'altitude) du Haut-Karabagh, cette république autoproclamée peuplée majoritairement d'arméniens, enclavée dans le territoire de l'Azerbaïdjan.
Ce timbre montre une vue aérienne de cette ville de Chouchi avec en particulier la cathédrale Saint-Sauveur Ghazanchetsots, l'une des plus grandes églises du monde arménien, au centre.
La ville de Chouchi est un symbole pour la communauté arménienne car elle fut le lieu d'une des premières victoires des troupes arméniennes en mai 1992, contre l'armée azerbaïdjanaise, lors de la guerre du Haut-Karabagh qui a meurtri cette région entre 1988 et 1994.
I already wrote on this blog about the version of that joint stamp issued in Nagorno-Karabakh.
That stamp is dedicated to the city of Shushi, located in a mountainous region (at an altitude of 1,400–1,800 metres) of Nagorno-Karabakh, this self-proclaimed republic populated mostly by Armenians, an enclave in the territory of Azerbaijan. 
That stamp shows an aerial view of this town of Shushi with in particular the Ghazanchetsots Cathedral, one of the largest churches of the Armenian world, in the center.
The town of Shushi is a symbol for the Armenian community because it was the site of one of the first victories of Armenian troops in May 1992 against the Azerbaijani army, during the Nagorno-Karabakh war that bruised this region between 1988 and 1994.
 

jeudi 19 janvier 2017

"Volleyball 1956-2016" pictorial cancellation in Czech Republic

Flamme postale "Volley-ball 1956-2016" en République Tchèque

Le 29 décembre 2016, la poste tchèque a mis en circulation (bureau principal de Prague 1) une flamme postale spéciale consacrée au 60ème anniversaire de la victoire de la Tchécoslovaquie au championnat du monde de volley-ball, organisé à Paris en 1956.
Cette flamme, montrant le volleyeur emblématique de cette équipe, Milan Purnoch, a été appliquée sur la lettre ci-dessous. Merci beaucoup Slavek !
On December 29, 2016, the Czech Post put into circulation (main post office of Prague 1) a special pictorial mechanical cancellation devoted to the 60th anniversary of Czechoslovakia's victory at the World Volleyball Championship held in Paris in 1956.
This cancellation, showing that team's iconic volleyball player, Milan Purnoch, was applied to the letter below. Thank you very much Slavek !


Lors de ce championnat du monde, la Tchécoslovaquie remportait sa 1ère médaille d'or dans cette compétition (devant la Roumanie), après 2 médailles d'argent lors des 2 précédents championnats (en 1949 et 1952).
La Tchécoslovaquie sera à nouveau championne du monde en 1966 à domicile (à Prague). Je ne sais pas si une flamme similaire a été émise pour les 50 ans de cette victoire ?
Avec cette équipe, Milan Purnoch (né en 1933) a également été champion d'Europe en 1955 et 1958.
Slavek a utilisé le timbre (20 CZK), émis le 31 août 2011 à l'occasion du 27ème championnat d'Europe masculin de volley-ball organisé cette année-là en Autriche et République Tchèque.
At this World Championship, Czechoslovakia won its first gold medal in this competition (ahead of Romania), after two silver medals in the previous two championships (in 1949 and 1952).
Czechoslovakia was again world champion in 1966 at home (in Prague). I do not know if a similar cancellation was issued for the 50th anniversary of this victory ?
With that team, Milan Purnoch (born in 1933) was also European champion in 1955 and 1958.
Slavek used the stamp (20 CZK), issued on August 31, 2011 on the occasion of the 27th European Volleyball Men's Championship held in Austria and Czech Republic that year. 
 

mercredi 18 janvier 2017

Brazil-Slovenia diplomatic relations : horse breeds

Relations diplomatiques Brésil-Slovénie : races de chevaux

Le 21 juin 2016, la poste brésilienne (Correios) a émis 2 timbres se-tenant faisant partie de sa série "Relations diplomatiques" débutée en 2009, consacrée cette fois aux liens avec la Slovénie. A noter qu'il ne s'agissait pas d'une émission commune entre les 2 pays.
Deux autres séries similaires avaient été mises en circulation plus tôt en 2016, consacrées aux relations avec le Nicaragua (poètes) et la France (200 ans de la Mission artistique française).
J'ai eu la chance de recevoir le FDC ci-dessous incluant ces 2 timbres (3,55 R$ chacun, tirage : 300000) avec TAD Premier Jour (en forme de fer à cheval) de Brasilia. Merci beaucoup Marcelo pour ce joli pli envoyé le 12 décembre 2016 de São Paulo !
On June 21, 2016, the Brazilian Post (Correios) issued two se-tenant stamps, being part of its "Diplomatic Relations" series launched in 2009, this time dedicated to relations with Slovenia. It should be noted that it was not a joint issue between the two countries.
Two other similar series had been released earlier in 2016, devoted to relations with Nicaragua (poets) and France (200 years of the French Artistic Mission).
I was lucky to receive the FDC below including these two stamps (R$ 3.55 each, print run : 300,000) with FDC cancellations (horseshoe shape) from Brasilia. Thank you very much Marcelo for this nice cover sent on December 12, 2016 from São Paulo !


Pour célébrer l'établissement de relations diplomatiques entre le Brésil et la Slovénie, ces 2 timbres (incluant des cocardes aux couleurs des drapeaux nationaux) mettent à l'honneur deux races de chevaux emblématiques des 2 pays, le mangalarga marchador (Brésil) et le lipizzan (Slovénie).
Considérée comme une race nationale suite à un décret présidentiel en 2014, le mangalarga marchador (490000 chevaux recensés au Brésil actuellement) trouve ses origines dans les chevaux portugais importée par les colons, en particulier dans le sud de l'état du Minas Gerais il y a 200 ans.
Le lipizzan et sa célèbre robe gris clair est un des symboles de la Slovénie et de l'École espagnole de Vienne en Autriche. L'élevage du lipizzan, célèbre pour ses aptitudes en dressage, remonte au 16ème siècle dans un haras fondé par la famille impériale des Habsbourg dans la localité slovène de Lipica.
To celebrate the establishment of diplomatic relations between Brazil and Slovenia, these two stamps (including cockades in the colors of the national flags) showcase two emblematic horse breeds of the two countries, the mangalarga marchador (Brazil) and the Lipizzan (Slovenia).
Considered as a national breed following a presidential decree in 2014, the mangalarga marchador (490,000 horses registered in Brazil today) finds its origins in the Portuguese horses imported by the colonists, in particular in the south of the state of Minas Gerais about 200 years ago.
The Lipizzan (well known for its dressage abilities) and its famous light gray robe is one of the symbols of Slovenia and the Spanish School of Vienna in Austria. Lipizzan breeding dates back to the 16th century in a stud farm founded by the Imperial Habsburg family in the Slovenian town of Lipica.
 

lundi 16 janvier 2017

Rural architecture in Spain - Part III

Architecture rurale en Espagne - 3ème partie

Après deux premières parties émises en 2014 et 2015, la poste espagnole (Correos) a mis en circulation le 10 octobre 2016, une 3ème série composée également de 3 timbres, consacrée à l'architecture rurale.
Les 3 timbres constituant cette nouvelle série ont été utilisés pour affranchir la jolie lettre ci-dessous, envoyée le 22 décembre 2016 de Barcelone. Merci beaucoup Josep !
Ces 3 timbres (1,15€, tirage : 250000) ont été imprimés dans un même feuillet composé de 12 timbres (4 de chaque).
Le timbre à gauche représente au 1er plan la noria du moulin hydraulique d'Albolafia, située sur la rive droite du Guadalquivir, à proximité du pont romain de Cordoue, en arrière-plan. Cette noria a été construite au 9ème siècle par Abd al-Rahman II pour acheminer l'eau du fleuve vers le Palais des émirs au sein de l'Alcázar.
After the first two parts issued in 2014 and 2015, the Spanish Post (Correos) put into circulation on October 10, 2016, a third series, also composed of three stamps, devoted to rural architecture.
The 3 stamps of this new series were used to frank the nice letter below, sent on December 22, 2016 from Barcelona. Thank you very much Josep !
These 3 stamps (€ 1.15, print run : 250,000) have been printed in the same sheet composed of 12 stamps (4 of each).
The stamp on the left features in the foreground the noria of the hydraulic mill of Albolafia, located on the right bank of the Guadalquivir, near the Roman bridge of Cordoba, in the background. This noria, a waterwheel, was built in the 9th century by Abd ar-Rahman II to bring water from the river to the Emirs' Palace in the Andalusian Alcázar.


Le 2ème timbre en haut à droite montre un cigarral, une propriété seigneuriale bâtie le long du Tage à hauteur de Tolède, composé généralement d'un vaste terrain, d'une construction principale faisant office de demeure de plaisance et d'une petite bâtisse où logeaient les gardiens.
Ces constructions étaient utilisées comme résidence d'été pour la bourgeoisie de Tolède jusqu'à la moitié du 20ème siècle et transformées en hôtels plus tard.
Le dernier timbre est consacré au cortijo andalou, une construction traditionnelle du sud de l'Espagne, constitué de plusieurs zones consacrées à l'agriculture et d'un espace d'habitation.
Ces propriétés ont joué un rôle très important dans le développement économique de cette région (Andalousie et Estrémadure) au 19ème et 20ème siècle.
The second stamp at the top right shows a cigarral country house, a typical stately house found on the south bank of the Tajo River on its route through Toledo, generally consisting of a large plot of land, a main building serving as a holiday residence and a small building where where gatekeepers lived.
These constructions were used as summer residence for the bourgeoisie of Toledo until the middle of the 20th century and transformed into hotels later.
The last stamp is devoted to the Andalusian cortijo, a traditional farmhouse from the south of Spain, consisting of several areas devoted to agriculture and a housing space.
These farmhouses played a very important role in the economic development of this region (Andalusia and Extremadura) in the 19th and 20th century.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...